Vinci : le projet de rocade de Strasbourg en grande difficulté

  • par

C’est la mairie de Strasbourg (68) qui aura contesté ce vendredi 1er juin l’incapacité du groupe de BTP Vinci « à réaliser un tour de table bancaire impératif pour la mise en œuvre du projet ».

Le projet très décrié de Grand contournement ouest (GCO) de l’agglomération de Strasbourg va donc purement et simplement être abandonné pour faute de financement.

Le projet portait sur la construction d’une rocade à péage, qui représentait un investissement total de 750 millions d’euros.

L’autoroute à péage d’une longueur de 24 km devait permettre de contourner l’agglomération strasbourgeoise et d’ainsi délester l’autoroute A35, trop régulièrement engorgée.

Selon monsieur le maire, Roland Ries, et le président de la CUS (Communauté urbaine de Strasbourg), monsieur Jacques Bigot, tous deux du Partie Socialiste, le groupe n’aura pas réussi à atteindre l’équilibre économique d’exploitation du GCO.

D’après l’AFP, pour monsieur Jacques Bigot, le modèle économique de cette rocade payante « ne peut pas fonctionner« . Des propos qui sont soutenus par l’adjoint chargé des finances à la mairie monsieur Alain Fontanel qui dit que les banques « étaient très réticentes à entrer dans le projet en se basant sur des prévisions de trafic (30.000 véhicules/jour) contestées et contestables ».

L’annonce fait suite aux rumeurs de difficultés de financement qu’éprouve Vinci cela quelques semaines avant l’élection présidentielle.

Ce projet qui était en discussions depuis les années 70 et qui a été relancé à la fin des années 90.

Vinci dispose cependant d’un ultime délai, jusqu’au 28 juin prochain pour boucler le financement, bien que cela ne puisse être suffisant pour boucler son tour de table, estime une source proche du dossier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *