Les techniques de pose d’une terrasse en bois

  • par
terrasse en bois vu du sol

La règle de base pour la conception de la structure de la terrasse en bois est la suivante : la structure et les lames de terrasse ne doivent jamais être en contact avec le sol. L’espace entre le platelage et le sol permet la ventilation et améliore la stabilité et la durée de vie de la terrasse.

L’entraxe entre les lambourdes est de 40 à 50 cm en fonction du bois retenu pour le platelage et de l’épaisseur des lames.
Il est recommandé d’isoler la lame de la terrasse de la lambourde, pour éviter la rétention d’eau qui provoque notamment le tuilage des lames. On utilise en général pour cela des bandes bitumineuses qui sont collées sur les lambourdes.

Terrasse sur sol dur (carrelage, dalle béton, vieux dallage)

On pourra utiliser des plots réglables, des cales en polyéthylènes plates ou crantées . D’une part pour isoler les lambourdes du sol, d’autre part pour reprendre la pente et installer la terrasse à l’horizontale. Dans la plupart des cas, on percer le sol pour y fixer les lambourdes en utilisant des chevilles à frapper ou des vis à béton. Si vous êtes sur un balcon ou un toit, il est préférable de s’abstenir de percer pour éviter le risque d’infiltrations, on réalise alors une pose « flottante ».

Terrasse sur étanchéité

On utilise généralement des plots réglables en polymère pour isoler les lambourdes de la nappe étanche. La large base des plots évite de poinçonner l’étanchéité et le vérin de réglage permet de mettre facilement à niveau la terrasse en reprenant la pente d’évacuation des eaux de pluie.

Ces plots sont très utilisés depuis 20 ans, notamment pour poser des dalles bétons sur des étanchéités. Ils sont également très pratiques pour les terrasses en bois sur sol dur ou sur terrain naturel stabilisé. Le DTU 51.4 et le DTU 43.1 (étanchéité) préconisent de plots dont la base a une surface minimum de 300 m2 (soit un diamètre minimum de 19,5 cm).

Terrasse sur terrain naturel (gazon, terre…)

Commencez par poser un feutre géotextile pour éviter la repousse de végétaux à travers la terrasse. Si la terrasse est accolée à la maison, on pourra fixer une lambourde sur le mur. Cette « muralière » servira de référence générale pour la mise à niveau de la terrasse et servira de support primaire aux lambourdes.


Sur un terrain instable (argileux, sableux, fraîchement remblayé), des précautions devront être prises (plots béton, « hérisson » …) Sauf cas extrême, il est inutile de couler une dalle béton.


On pourra créer des plots béton de 40×40 cm, utiliser des longrines ou à la rigueur des dallettes de béton de 40 x 40 cm pour supporter la structure, directement en intercalant des plots réglables. Une technologie permettant de remplacer les plots bétons se développe, ce sont les vis de fondation de 50 à 80 cm de haut que l’on visse dans le sol avec un outil spécial et sur lesquelles on fixe directement la structure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *