Isoler un mur de l’intérieur

laine de roche contre un mur

Pré-installation

Avant toute installation, il est important de vérifier qu’il n’y a pas de trace d’humidité aux murs, donc qu’ils soient sains, et que les éventuelles installations de fenêtres soit étanches à l’air. Enfin, il est judicieux de nettoyer la pièce pour ne pas travailler dans la poussière.

Pose des ossatures

Marquage

  • Repérez au sol l’emplacement de la lisse, pour cela, elle sera placé à une distance du mur égale à l’épaisseur de la laine à laquelle on ajoute deux centimètres.
  • L’utilisation d’une ligne à tracer est conseillée pour être sur de l’alignement, ainsi une mesure prise aux extrémités du mur suffit.
  • A l’aide d’un niveau à bulle, prolongez le tracé le long des murs voisins jusqu’au plafond.
  • Une fois encore, utiliser une ligne à tracer pour être certain de l’alignement de l’ossature au plafond.

Mise en place

  • Positionnez la lisse sur le repère. Notez que la lisse n’a pas un profil symétrique : le petit côté doit être face au mur, le grand face à vous.
  • Percez à travers la lisse, tous les 60cm environ, et utilisez des chevilles à frapper pour la fixer (à l’aide d’un tournevis et d’un marteau).
  • Positionnez une autre lisse au plafond et vissez directement sans percer avec une visseuse et des vis à plaque de plâtre.

Pose des fourrures

La base

  • Il va falloir placer les fourrures horizontalement sur deux lignes.
  • S’il y a une fenêtre, placez les juste en dessous et en dessus de l’encadrement de celle-ci, dans le cas contraire, positionnez la première à un tiers de la hauteur de la pièce, la seconde au deux tiers.
  • Elles se fixent de la même manière que les lisses du sol : un petit perçage tous les soixante centimètres, en quinconce pour assurer un meilleur soutien, et des chevilles à frapper pour maintenir le tout.

Fenêtre et appui

  • Pour le cas où le mur comporte une fenêtre, il est nécessaire de positionner correctement des fourrures verticalement à fleur de chaque côté de l’encadrement de la fenêtre grâce à des connecteurs qui seront ensuite vissés aux fourrures horizontales une fois alignées.
  • Fixez les appuis tous les 60cm, en partant de la fenêtre, s’il n’y en a pas d’une extrémité du mur, sur les fourrures horizontales. Placez également un appui à chaque extrémité des fourrures verticales.

Pose de la laine

  • Quelques précautions s’imposent afin de ne pas entailler le papier kraft lors de l’ouverture du rouleau.
  • Coupez à la mesure sous plafond +3cm à l’aide d’un coupe laine.
  • Glissez le lé obtenu, papier kraft vers vous, derrière les lisses et embrochez le sur les appuis.
  • Pour le fixer, il suffit d’introduire la tige de l’appui dans le cavalier et de tourner ce dernier d’un quart de tour.
  • Pour la découpe autour des fenêtres, suivrez consciencieusement le cadre de la fenêtre (le quadrillage imprimé sur le papier kraft aide à couper droit).
  • Chaque lé doit être maintenu par au moins un appui, s’il en manque, il s’agit simplement d’en ajouter dans les fourrures.

Pose des fourrures

  • Procédez à la découpe des fourrures de la hauteur de la pièce, une grignoteuse est ici bien pratique.
  • Glissez les fourrures dans les lisses et les cliquez sur les cavaliers.
  • Sous les fenêtres, il est indispensable de doubler les fourrures (avec des connecteurs) pour aider à la rigidité de l’ensemble de la structure.
  • Vérifiez que l’ossature ne soit pas voilée, à l’aide d’ une règle de maçon ou d’une longue planche.
  • Si c’est le cas, donnez un quart de tours au cavalier pour le libérer, une fois l’écart rattrapé, verrouillez de nouveau le cavalier.

Voilà, l’isolation de notre mur est terminée. La prochaine étape est le plaquage pour habiller le mur, mais pour çà, on se donne rendez-vous pour un prochain dossier.