Comment bien choisir son poste à souder

  • par
poste à souder d'un pro

Lorsque l’on est un véritable bricoleur, le poste à souder reste un outil indispensable à se procurer pour l’assemblage de métaux ou de matières plastiques. Mais en fonction des besoins (et des budgets) des postes à souder très différents peuvent être envisagés : comment alors faire le bon choix ? Pour vous aider avant votre achat, nous vous proposons un petit guide bien pensé !

Les différents postes à souder disponibles sur le marché

Pour commencer, sachez que plusieurs familles de postes à souder existent :

1. Le soudage au fer chauffant, avec un fer à souder
2. Le soudage à la flamme, avec un chalumeau
3. Le soudage à l’arc électrique, comme avec les postes à souder TIG, MIG ou à l’arc

Chacun utilise une énergie différente pour monter au point de fusion, c’est-à-dire la température de la flamme, du fer chauffant ou de l’électricité.

A quelle température souhaitez-vous monter ?

Pour définir en tout premier lieu vers quelle grande famille de postes à souder vous devrez vous tourner, sachez que seuls les matériaux à basse fusion (comme l’étain ou le plomb) pourront être soudés par l’utilisation d’un chalumeau ou d’un système de fer à souder.

Pour les matériaux à haut température de fusion, comme le fer ou le cuivre, il sera nécessaire d’opter pour un poste à souder à l’arc électrique.

Soudure de métaux à température de fusion haute : les différents types de postes à souder

Vous souhaitez souder des matériaux d’épaisseur importante ou à la température de fusion haute ? 3 grandes familles de postes à souder utilisant l’électricité pourront-être envisageables, car ils permettent de créer une fusion au cœur du matériau (et non seulement à la surface).

Ainsi, le poste à souder à l’arc permet de monter jusqu’à 3600°C et est manié par une poignée isolante. Il est alimenté par un courant continu ou un courant alternatif en fonction de chaque produit.

Le poste à souder MIG, lui, fonctionne sur le même principe et permet de monter à la même température. En revanche, il va en même temps diffuser un gaz de protection (du CO2) sur la zone de soudure, qui permet de protéger la fusion de l’oxydation de l’air.

Concernant enfin les postes à souder TIG, la chaleur de fusion est plus importante (4500°C) et le gaz diffusé est différent (il s’agit d’hélium). La protection de la fusion y est meilleure et les potentialités d’utilisation plus large. Ces postes à souder sont donc bien souvent plus chers que les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *